Combinaison

Le longe-côte ou marche aquatique est un sport qui nécessite l’utilisation d’une combinaison en néoprène ou shorty quand la température de l’eau est inférieur à 22°. S’équiper d’une combinaison de longe-côte est donc primordial en hiver, automne et printemps et lorsque la température de l’eau reste assez froide. En plus de protéger contre le froid, la combinaison permet aussi de se protéger des méduses en été/printemps et apporte un confort important à condition de choisir une combinaison de qualité.

Comment choisir une combinaison de longe-côte ?

Il existe des milliers de combinaisons en néoprène mais aucune n’est encore dédiée à 100% à la pratique spécifique du longe-côte. Cependant, les combinaisons de surf sont très appréciés par les pratiquants. Il existe plusieurs critères à prendre en compte avant de choisir sa combinaison de longe cote.

1 – L’épaisseur de la combinaison

Il existe 4 épaisseurs différentes de combinaisons. Plus la combinaison est épaisse et plus le maintien de la chaleur sera important. Néanmoins, une combinaison de 5 ou 6 mm d’épaisseur (les plus épaisses pour le longe cote et le surf) réduisent considérable la liberté de mouvement du longeur. Attention, le choix de l’épaisseur est également fonction de vous, certains longeurs ouy longueuses étant moins frileux que d’autre, cet aspect doit jouer dans votre choix de combinaison. Vous trouverez donc différentes épaisseurs de combinaisons en néoprène :

  • 2/1 mm : Généralement associé à des Shortys ou à des tops en néoprène, c’est l’épaisseur la plus fine qui permet de garder un maximum de liberté de mouvement. Idéal en été dans des eaux entre 22 et 25 degrés.
  • 3/2 mm : Associé aux shortys longe-côte pour femmes et hommes et aux combinaisons les plus fines du marché, ces combinaisons disposent d’une épaisseur de 3mm sur les parties critiques (organes vitaux) et une épaisseur plus fine pour les zones en mouvement (articulations, bras et jambes). C’est l’épaisseur idéale pour le printemps dans le sud et dans des eaux entre 18 et 22 degrés.
  • 4/3 mm : Combinaisons chaudes avec généralement une doublure interne sur des combinaisons premium. Elles sont parfaites pour l’hiver dans toutes la France et dans des eaux entre 14 et 18 degrés.
  • 5/4 mm : Epaisseur de combinaison la plus élevé pour la pratique du longe-côtisme, elle apporte une maintien de la chaleur très important mais réduit considérablement la liberté de mouvement. Il est primordial de privilégier des combinaisons de qualité avec un flex (flexibilité de la combinaison) amélioré par des technologies propres à chaques marques (O’Neill, ION, Sooruz, Wildsuits, Rip Curl etc.).

2 – La position du ZIP : Avant, Arrière ou Zipless

Là c’est une affaire de goût et de ressenti. Une combinaison Back Zip (Zip Arrière) est la plus facile à enfiler mais, avec une ZIP beaucoup plus grand, laisse entrer davantage d’eau dans la combinaison. De plus, la configuration des Back Zips a tendance à tirer sur les épaules et à freiner la liberté de mouvement des bras et notamment lors du pagayage. Les combinaison Front-Zip (Zip Avant) sont arrivés plus tard sur le marché et permettent une entrée d’eau réduite (comparativement à la précédente). Elles sont cependant plus longues à enfiler, mais, une fois fait, le confort et la liberté de mouvement est nettement plus agréable. Enfin, les combis Zipless s’enfilent par le col et, comme leurs noms l’indiquent, ne possèdent pas de Zip. C’est le type de combinaison le plus embétant lors de l’enfilage mais, sans présence de Zip, joue un rôle de seconde peau des plus confortables. Attention, les combinaisons sans Zip ont tendances à « lâcher » plus rapidement que les autres car lors de l’enfilage il faut tirer sur le néoprène bien plus fort qu’avec une technologie ZIP.

3- Les différentes technologies en lien avec les combinaisons de marche aquatique

En plus des différentes épaisseurs et positions de ZIP, les marques proposent diverses technologies pour améliorer la performance du néoprène et donc des combinaisons de longe-côte pour hommes ou femmes. Certaines de ces technologies apportant un véritable plus à la pratique du longe-côte, d’autres sont à proscrire. Voici quelques exemples de technologies importantes et à proscrire pour le longe côte :

    • Les Drain Holes (ou évacuation d’eau) : De plus en plus de combinaisons disposent de trou sur les mollets afin d’évacuer l’eau. Cette petite astuce est un atout supplémentaire pour la pratique et pour le maintien de la chaleur à l’intérieur de votre combi néoprène.
    • Les knee pads (ou genoux renforcés) : Ici c’est plutôt le contraire. Les combinaisons aux genoux renforcés sont très utilisés en surf afin d’éviter de se blesser au genoux. Pour le longe cote cette technologie est facultative (nous sommes rarement sur les genoux) et même handicapante pour la marche.
    • Les doublures polaires : Dans les combinaisons les plus épaisses vous trouverez différentes technologies nommées différement selon les marques (Technobutter pour O’Neill, AMP ou Mesh pour ION et Wind Mesh chez Mystic).
  • Coutures cousues-collées (ou GBS) : C’est la technologie la plus connue et gage de longévité de votre combinaison. En plus d’être cousues, les coutures sont collés. Ainsi, il y a moins d’entrée d’eau et votre combinaison sera plus qualitative dans le temps.
  • Poche à clé : Secondaire mais utile, c’est un endroit spécifique dans une combinaison. Un petit crochet permet d’y accrocher vos clés quand vous êtes dans l’eau. Chez Longe-Côte.fr nous préférons encore les boites à clés.

Il y a-t-il des différences entre les combinaisons longe-cote hommes et femmes ?

Oui totalement. Comme pour nos vêtements de tous les jours, la marque aquatique ne déroge pas à la règle et les combinaisons pour femmes en longe-côte sont adaptées aux morphologies féminines. Une combinaison pour homme ne pourra jamais être assez bien une les longeuses. Généralement les femmes privilégient les combinaisons back-zip mais la tendance évolue chaque année vers des combinaisons front-zip qui, avec le temps et la R&D, deviennent de plus en plus faciles à enfiler. En matière de shortys longe-cote pour femmes, le choix des coupes est plus important que pour messieurs. En effet, des coupes dites « hot shorty » avec un néoprène plus court sur les mollets apporte une liberté de mouvement accrue qui, pour le longe-côte, est une véritable bénédiction (à condition que la température de l’eau ne soit pas inférieur à 18°). Ces combinaisons en néoprène sont des alliés de choix pour la pratique du longe-côte. En association avec d’autres accessoires importants comme les chaussons pour longe cote, les chapeaux, gants en néoprène et autres éléments d’isothermie, votre pratique pourra se faire dans toutes les saisons de l’année.